Groenland : Icebergs et soleil de minuit

Groenland
Groenland : Icebergs et soleil de minuit

baie de disko
glaciers
groenland
icebergs
polaire arctique
Partager
Jean Saint Martin | 25.11.2003 | 3961 visites | 1Favoris |
Jean Saint Martin

Groenland : Icebergs et soleil de minuitBien au-delà du Cercle Polaire Arctique, presque au bout du monde, il existe un lieu qui fascine tous les voyageurs amoureux de sensations fortes : la baie de Disko. Un univers de glaciers et d’icebergs… On en rêve longtemps, à travers les films et les lectures des récits d’expéditions et puis un jour, la force attractive de son magnétisme devient irrésistible … En route pour la côte Ouest du Groenland, plus précisément à Ilulissat une petite ville dont le nom signifie « icebergs » en Kalallisut (langue Groenlandaise).

Le rendez-vous de Minuit.

Groenland : Icebergs et soleil de minuitLa féerie des soirées estivales en Arctique, c’est bien entendu le spectacle du soleil de minuit. A peine débarqué du ferry, tout voyageur se met en quête d’un point de vue totalement dégagé sur la baie. Il est près de 23h 30 et la représentation va bientôt débuter. Là, sur cette petite colline rocheuse près du port, la situation est idéale : aucun obstacle ne masque l’horizon et oh ! joie, le soleil est bien au rendez-vous, droit devant... Venus pour l’admirer en attendant les douze coups de minuit, chacun lui tourne paradoxalement le dos, tant sa luminosité cuivrée est éblouissante. Plantons le décor : sur la gauche, la ville avec ses maisons colorées qui surplombent la mer, plus loin le glacier et les icebergs qui prennent maintenant de belles teintes roses bleutées sous les rayons de ce soleil couchant … qui finalement ne se couchera pas. Plus proche, à droite, une maison jaune d’où proviennent quelques grognements : quatre chiens groenlandais attachés à leur chaîne ne semblent pas du tout apprécier l’enthousiasme bruyant du petit groupe rassemblé pour l’occasion, il faut reconnaître qu’ils attendent avec certainement plus d’impatience l’hiver, la banquise et les sorties en traîneaux. Quelques coups d’œil furtifs et répétés traduisent bien la fébrilité ambiante. Cà y est, il est juste Minuit à nos montres, aucun nuage à l’horizon, parfait. Comme un artiste, le soleil est mitraillé par les objectifs ! Ensuite, il n’y aura pas besoin de rappel, l’astre solaire ne s’éclipsera pas, habitué des fausses nuits boréales d’Ilulissat où il brille en permanence de la fin mai à la mi-juillet. Mais c’est vers les 1h du matin que l’émerveillement sera à son comble, un ciel rougeoyant complètement embrasé alors que le soleil entame déjà son ascension … un nouveau jour vient de commencer.

De la chasse à la baleine ... à la pêche à la crev

Groenland : Icebergs et soleil de minuitJaune, rouge, mauve, verte ou bleue telles sont les couleurs des coquettes maisons en bois d’Ilulissat. Certaines, accrochées aux flancs des collines, sont construites sur pilotis, bordées de terrasses et d’escaliers de bois. Beaucoup d’habitations individuelles mais aussi quelques « barres », de type HLM, résultat de la politique des autorités Danoises dans les années 60. Dans l’objet, par soucis d‘économie, de regrouper les populations éloignées au sein des agglomérations, elles ont contraint les inuits à un difficile apprentissage accéléré de « notre » modernité. Un véritable choc culturel ! Quelques rues pentues sillonnent la ville où vivent environ 4300 habitants. Au centre, une artère principale Kussangajannguaq bordée par la Poste, une école, l’Office de Tourisme, des commerces et un supermarché … Voilà succinctement à quoi ressemble la 3ème ville du Groenland. L’activité principale de la région ? La pêche, bien sûr ! Environ ¼ de la population locale est employé dans l’industrie des produits de la mer. Près du port, trône la grande usine bleue de la Royal Greenland où sont conditionnées des tonnes de flétans et de crevettes, d’ailleurs Ilulissat est le premier port de pêche du pays. Dans le quartier historique, entre deux champs d’herbes vertes parsemés de boules cotonneuses de linaigrette qui ondulent avec le vent, est situé le Musée de la ville. Une belle demeure traditionnelle restaurée en 78 où naquit en juin 1879 la figure historique locale : l’explorateur ethnologue Knud Rasmussen. Un autodidacte brillant qui a su établir les premiers échanges commerciaux avec les esquimaux, échanges fondés sur le respect des traditions et de la culture Inuit. La visite du petit Musée donne un aperçu de la vie des populations hyperboréennes au fil de différentes collections (objets, vêtements, instruments et traîneaux …) collectées, entre autres, par ce premier spécialiste.

Des chiens plus nombreux que les hommes.

Groenland : Icebergs et soleil de minuitFlânant dans le centre ville, près de la Mairie, vous croiserez un panneau indicateur inconnu de notre code de la route. Le symbole est pourtant très explicite : « attention, traversée de traîneaux ! » Au Kalaallit Nunaat (Groenland) ce moyen de locomotion est encore très utilisé l’hiver pour se rendre à la pêche, sur la banquise. Pratiquement toutes les familles à Ilulissat possèdent un traîneau ainsi qu’une meute de chiens. Là, près des maisons, règne une certaine agitation parmi les six chiens groenlandais dont le pelage est bien clairsemé l’été. Ils viennent d’apercevoir leur maître et c’est le jour de la soupe hebdomadaire. Grognements, aboiements puis hurlements suivent et se répandant progressivement à tous les chiens de la ville. Une drôle de cacophonie qui résonne dans les collines alentours ! Cette ambiance sonore typique des agglomérations groenlandaises est indissociable des souvenirs que l’on ramène d’un voyage dans ce pays. Ces robustes chiens groenlandais, non seulement on les entend mais on les voit partout. Ils sont même plus nombreux que les habitants de la commune ! Et quel plaisir de caresser ce chiot, très joueur, qui vient spontanément à votre rencontre. Seuls les jeunes chiens de moins de 5 mois sont en liberté car pour les adultes, la loi est très stricte : aucun chien errant (c’est plus rassurant !) ; ils doivent obligatoirement être vaccinés, les canines rognées et surtout bien attachés à plus de 4 mètres de toutes voies publiques. Ces impératifs de sécurité en ville, associés à une population canine pléthorique, font que beaucoup de chiens passent l’été dans la toundra en périphérie de la ville. Certains sont placés dans des niches grillagées avec pour friandises des morceaux de flétans séchés et suspendus mais la plupart sont attachés, à proximité d’empilements de traîneaux en bois. Pendant la période estivale, tous les chiens semblent gagnés par une insurmontable léthargie … dans l’attente des premières neiges et de la formation de la banquise.

Une balade fascinante au milieu des icebergs.

Groenland : Icebergs et soleil de minuitVenons-en au plus merveilleux des spectacles de la région, celui pour lequel des centaines de voyageurs se rendent chaque année ici, dans la baie de Disko : une navigation entre les gigantesques icebergs. Embarquement ce matin sur le chalutier d’Imina, transformé pour l’occasion en bateau d’excursion. Direction ? L’embouchure du fjord de glace. A peine sortie du port, la vue sur la mer est éblouissante. Imaginez, des millions de glaçons flottant à la surface de l’eau et étincelant comme des paillettes sous les rayons d’un généreux soleil. On se croirait en pleine débâcle, comme si la banquise venait juste de se disloquer. Un doux bruissement parvient à nos oreilles, celui de la glace le long de la coque du bateau, par moment, c’est un bloc plus volumineux qui heurte le chalutier contraignant notre capitaine à rechercher un passage moins encombré. Court arrêt près d’un petit bateau de pêche : veste bleue, pantalon en ciré orange, le pêcheur nous salue sympathiquement d’un « Aluu », le temps de charger une caisse débordant de flétans (quel drôle de poisson plat avec ses yeux asymétriques !). Un « kujanaq » (merci) et nous sommes repartis. Teuf ! Teuf ! Plus le navire progresse plus la densité et le volume des icebergs deviennent imposants. Ici les superlatifs sont de mise : fantastique, extraordinaire, fabuleux ! Quelle splendeur que ces nuances de blancs, de bleus et cette transparence bleutée de la glace sous les rayons du soleil… sans parler des reflets qui dansent sur les eaux sombres ! Et puis, il y a cette multitude de formes d’icebergs : les tabulaires, les arrondis, les fracturés, les marbrés ou même formant une arche … les mots manquent pour décrire cette diversité, seul le Kalallisut possède une richesse de termes pour désigner ces différentes sculptures de glace. Il y a les maniitsoq, les raboteux hérissés de pics et fendus de crevasses et surtout les ilulissat, les plus somptueux avec leur surface lisse et luisante. - « Regardez celui-là, il s’est retourné depuis hier ! » lance Imina, dans un anglais teinté de groenlandais, - « Vous voyez l’ancienne ligne de flottaison ? ». Totalement absorbé par ces moments de contemplation, on en oublierait presque le danger que représente une navigation si proche de ces géants glacés. Combien d’embarcations ont sombré, balayées par la vague que provoque le brusque basculement d’un iceberg … mais le capitaine l’avait assuré avant le départ, la balade était sans danger ce matin. Et qu’est-ce que c’était beau !!

De la glace, encore de la glace.

Groenland : Icebergs et soleil de minuitPour bénéficier d’un point de vue panoramique sur le fjord de glace Kangia, il faut se rendre sur les collines de Sermermiut, à seulement 2 km au sud d’Ilulissat. Au terminus de la route bitumée, c’est une randonnée qui attend le visiteur au cœur d’une vallée où la flore arctique est abondante : herbes, mousses et fleurs avec par endroit des épilobes qui forment un véritable tapis végétal rose-violet. Une fois parvenu sur le promontoire rocheux, le tableau qui s’annonce est grandiose. Issue de la Calotte glaciaire, le monstrueux glacier Kujalleq (850 m d’épaisseur, 50 km de long) progresse à la vitesse phénoménale d’environ 30 mètres par jour ! Mais en rencontrant le haut-fond de l’embouchure du fjord, le front glaciaire large de 12 km se brise et se disloque en colossaux icebergs. Certains atteignent parfois 50 mètres de haut … avec une partie immergée de plus de 300 mètres. 6,25 milliards de mètres cubes d’icebergs sont produits ici chaque année. Des chiffres tellement énormes qu’ils n’en sont plus très parlants … à moins d’indiquer que l’ensemble représente la quantité d’eau douce utilisée annuellement en France ! Comme souvent dans les régions arctiques désertiques, on manque de repères pour apprécier les distances. Parfois, au loin, un chalutier donne une idée de l’échelle… mais qu’il paraît minuscule au milieu de cette immensité blanche ! Les eaux du fjord sont réputées pour leur densité en poissons, aussi les pêcheurs locaux n’hésitent-ils pas à braver le danger. Une abondance due à une forte présence de plancton, conséquence d’une eau enrichie par l’oxygène contenu dans la glace. Ces bulles de gaz sont aussi à l’origine d’un phénomène surprenant : elles provoquent régulièrement de véritables détonations lorsqu’elles remontent à la surface. Les glaces « chantent » disent plus poétiquement les Inuits… Un dernier coup d’œil sur les icebergs depuis le sommet de la colline de Holm Bakke, un lieu de rendez-vous bien connu des habitants d’Ilulissat. Tous les 13 janvier, ils s’y rendent à la mi-journée. Pourquoi me direz-vous ? Pour voir resurgir de l’horizon les premiers rayons du soleil après le long crépuscule de l’hiver Arctique. Après avoir quitté la baie de Disko, vous naviguerez certainement plus au sud. Le paysage maritime défilera depuis le bateau, une côte sauvage, quelques vagues bleu nuit et les reflets dorés du soleil… Cependant, des images hanteront toujours votre mémoire : une baie avec une mer parsemée d’icebergs, une baie à nulle autre pareille…

Partager
Jean Saint Martin | 25.11.2003 | 3961 visites | 1Favoris |
6
photos associées
Groenland : Icebergs et soleil de minuitGroenland : Icebergs et soleil de minuitGroenland : Icebergs et soleil de minuitGroenland : Icebergs et soleil de minuitGroenland : Icebergs et soleil de minuitGroenland : Icebergs et soleil de minuit

info plusinfo plus

Se rendre à Ilulissat : Le Groenland est à environ 3000 km de la France et il n’y a pas de vol direct depuis Paris, la correspondance par Copenhague ou Keflavik (Islande) est donc obligatoire.

Paris - Copenhague (2 h de vol) puis Copenhague – Kangerlussuaq (4h 30), comme il y a 4 h de décalage horaire avec le Groenland, on arrive sur place presque à la même heure que celle du départ ! Puis, Kangerlussuaq – Ilulissat (50 mn de vol).  Prix total approximatif : Paris – Ilulissat : 1265 € A/R

Hébergement sur place : il est préférable de le réserver depuis la France par les voyagistes spécialisés dans les destinations nordiques …et de s’y prendre assez tôt ! Peu d’Hôtels, une Auberge de Jeunesse, possibilités de logements chez l’habitant et un Camping à Sermermiut (près du fjord de glace).

A voir Dans la baie de Disko : Bien sûr l’incontournable et fascinante balade en bateau au milieu des icebergs (2h30), pendant la journée (56 €) ou sous le soleil de Minuit (63 €) qui brille dans la région du 21 mai au 24 juillet.

Le survol en hélicoptère du glacier et des icebergs (1h20) pour 210 €, si l’hélico est plein …

La vallée de Sermermiut, un lieu idéal de randonnée avec une vue extraordinaire sur le fjord Kangia. La traduction du nom groenlandais de la vallée signifie « ceux qui vivent près du glacier » , en effet, les premiers colons Danois ont découvert en arrivant ici en 1727, une communauté de 250 membres. Une curiosité à découvrir entre les rochers : des ossements humains témoin de cette présence humaine très ancienne. L’ emplacement de ces  tombes à ciel ouvert est connu des habitants de la région, ne pas hésiter à leur demander.

La halle aux poissons (dans le centre ville) où les pêcheurs locaux vendent au détail, flétans, phoques … très couleur locale.

L’Agence  Tourisme Nature (Kussangajannguaq 5 à Ilulissat) est tenu par un sympathique Italien qui vit au Groenland, Silver, il parle Français et organise beaucoup d’excursions.

Et en Mars/Avril … les sorties en traîneau avec les chiens, la banquise et la pêche blanche .

Croisières : Cabotage le long des côtes avec l’Express Côtier Sarpik Ittuk ou mieux, une croisière découverte à bord du Brand Polaris : escales dans les villages de la baie de Disko ( Sondre Stromfjord, Sisimiut, île Disko, Uummannaq, glacier Equip Sermia lieu des Expéditions de P.E.Victor et Ilulissat …) une croisière d’exception !

La Météo ? En juin, juillet et août températures autour de 9 ° avec parfois des pics à plus de 15-16°, la région bénéficie d’un bon ensoleillement avec souvent du vent frais ; de façon générale le climat est très capricieux au Groenland.

Les moustiques : ils font parti de l’ambiance arctique ! Surtout prés des tourbières et des lacs ; répulsifs nécessaires mais pour les longues randonnées, la casquette- moustiquaire est indispensable, un « souvenir » à acheter dès l’arrivée !

Pour conclure, la baie de Disko est une destination chère, d’accord … mais les passionnés qui font cet investissement ne le regrettent généralement pas !

Pour rêver ou préparer son voyage deux sites Internet :

http://www.greenland-guide.gl/fr/default.htm  : une mine d’infos en français et en anglais avec les adresses des voyagistes français spécialistes de la destination.

http://www.greenland-guide.gl/ilulissat-tourist/default.htm  : le site de l’Office du Tourisme d’Ilulissat.

1
commentaires à ce reportage
Souhaitez-vous faire un nouveau commentaire ? Cliquer ici
Gérard Decq

Déjà 271 visites au six août ! ça "cartonne" ! Il faut dire que c'est une destination rafraîchissante :-)))) ”

Gérard Decq | 06.08.2009 17h10

Créer un compte

Aujourd’hui voyageur,
demain rédacteur...

Une sélection de 3 articles sera mise en avant chaque mois

Créer un compte
Envoi d'un site thématique

Thématiques : farfouillez avec nous !

Si vous connaissez l'adresse d'une "pépite du net", n'hésitez pas à la partager avec nous !

Envoi d'un site thématique
Envoi d'un site utile

Développons ensemble l'annuaire des sites utiles

Vous connaissez un site utile pour les voyageurs ? Indexez-le dans notre annuaire.

Envoi d'un site utile