Mystères du pays cathare

France 
Mystères du pays cathare

Partager
Claudine Clabots | 07.02.2010 | 3723 visites | 0Favoris |
Claudine Clabots

Mystères du pays cathareEn juin je suis partie sur les traces de cette secte religieuse du moyen age que je ne connaissais pas très bien, et j’ai découvert une région très attachante, l’Aude, département du Languedoc-Roussillon, qui tire son nom du fleuve qui la traverse, passe à Quillan et Limoux avant de rejoindre la Méditerranée. Qui étaient ces Cathares ? Il s’agit d’une secte de manichéens dont l’origine est lointaine : Manès, disciple de Zarathoustra dans la Perse du IIIe siècle. Pour eux, deux forces se partagent le monde : le bien et le mal, l’ombre et la lumière. Cette hérésie a ses saints, les Parfaits, son au-delà, la réincarnation, et des obligations de pureté totale. Le Pape à Rome les combat mais en 1207, son légat est assassiné. Les Croisés s’attaquent à leurs nids d’aigle comme Puylarens, Peyrepertuse, Montségur, Queribus. Cette période de violences laisse de nombreuses traces sur ce territoire. On peut visiter les ruines des châteaux, à condition d’être bon grimpeur, d’avoir de bonnes chaussures, et de l’eau. Le panorama du haut de ces forteresses récompense le visiteur : la vue est sublime sur les montagnes environnantes. Partout la vente de souvenirs évoque cette période cruelle : des livres, des armures, des épées… tout est à l’effigie de cette secte qui a connu une période très florissante dans le Languedoc.

Un autre mystère : Rennes-le-Château.

Mystères du pays cathareAvez-vous déjà entendu parler de l’Abbé Saunière ? Son histoire de trésor a fait rêver plusieurs générations. Le musée retrace la vie de cet étonnant personnage. Toutes les explications sont en 4 langues internationales : le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Des personnages en cire vous accueillent : l’Abbé et sa servante Maria dans leur petit salon. On retrouve les objets usuels du culte. Bérenger Sauvenière est issu d’une famille déchirée : son père est violent avec sa femme et rend la vie impossible à sa famille. L’enfant trouve réconfort dans la religion et est nommé prêtre. En 1885, il est nommé curé de Rennes-le-château. Il décide de restaurer l’église Sainte Madeleine. L’histoire raconte qu’il aurait trouvé dans un tronc en bois des documents révélant des secrets sur la vie de Jésus, qui aurait eu des enfants de sa relation avec Marie-Madeleine. L’Abbé aurait reçu une importante somme d’argent de l’Eglise en échange de son silence. L’histoire raconte aussi que lors des travaux, il aurait découvert un trésor inestimable. Toujours est-il qu’il s’enrichit de manière inexpliquée. Avec sa gouvernante Marie, ils dépensent sans compter. Il achète des terres qu’il met au nom de Marie et construit la villa Béthanie, assez luxueuse pour recevoir des hôtes de marque. La villa abrite notamment une peinture du célèbre peintre tchèque Mucha, un beau piano et d’autres objets luxueux. Il fait aussi construire une tour et une galerie-promenade, du haut de laquelle on a une vue imprenable sur les montagnes environnantes parsemées de genêts. Il a aussi transformé l’église qui possède un beau chemin de croix, un ciel étoilé, une chair de vérité très originale. Cet intérieur intimiste contient des tas de signes mystérieux, dont un diable-bénitier menaçant, et Marie-Madeleine, sculptée sur le maître autel, une superbe femme aux formes sensuelles. L’Abbé meurt en 1917 emportant son secret dans la tombe. Marie avait dit « vous marchez sur de l’or et vous n’en êtes pas conscients. Je révélerai le secret avant ma mort ». Elle n’a jamais révélé la moindre information. Dans la cour, la mairie a transféré en 2004 les restes identifiés de l’Abbé qui sont recouverts d’un tombeau en marbre. L’Abbé fut interdit de messe par son évêque et construisit dans la villa Béthanie une petite chapelle où ses fidèles s’entassaient, malgré l’interdiction. Cette histoire mystérieuse a attiré de nombreuses célébrités. Certains tableaux de Poussin et Delacroix évoquent Rennes. Georges Sand, passionnée d’occultisme, est venue souvent dans le village. Jules Verne s’en est inspiré pour son roman « Clovis Dardentor ». Plus près de nous, Dan Brown a copié la trame de l’histoire pour écrire son célèbre « Da Vinci Code ». Il a d’ailleurs été condamné – trop tard – pour plagiat. Des centaines de personnes ont afflué pour faire des recherches. Ils achetaient même une maison pour la dynamiter ensuite et chercher dans le sous-sol, au point que toutes les fouilles sont désormais interdites. Des visiteurs viennent du monde entier. Si vous aimez les sites étranges, si vous êtes inspiré par l’occultisme, vous y trouverez votre compte, et des livres passionnants sur le sujet, mais ne prenez pas votre pioche !

Le site de la blanquette de Limoux

Mystères du pays cathareConnaissez-vous ce breuvage qui peut être comparé à certains champagnes ? Limoux est une petite ville de province bien sympathique remplie de fleurs. Le précieux breuvage est bien plus ancien que le champagne, puisqu’il fut inventé au 16e siècle. Son carnaval est mondialement célèbre. Comme nous ne sommes qu’en juin, il ne nous reste qu’à visiter le Musée de l’automate, où l’on peut admirer plus de 100 personnages somptueusement vêtus et mis en mouvement. Ils représentent des personnages de contes, de carnaval, et gesticulent sur un fond musical. Ils sont créés par un couple d’artistes attachant qui a racheté et transformé une ancienne usine des années 30. Martine Morand et J.J.Achache se feront un plaisir de vous guider dans leur monde fantastique et merveilleux. A voir sans hésiter. Ouvert toute l’année. L’église Saint Martin de Limoux est remarquable par sa longue nef de 75 m. Le buffet d’orgue en bois est somptueux. Construit en 1623, il a été restauré en 1993. Saint Martin, célébré dans l’église, est patron des hôteliers, des cavaliers et des tailleurs. Il est enterré à Tours où il repose depuis 472 ans. Une statue du saint recouverte de vermeil peut être admirée dans la sacristie. Le musée Petiet sur la promenade de Tivoli. On peut y admirer une très belle collection de peintures du 19e et 20e siècles, particulièrement de beaux portraits, et un tableau remarquable, « les blanchisseuses », peint par marie Petiet, qui nous parle du labeur de ces femmes. A part la blanquette (qui n’a rien à voir avec la viande de veau !) vous pouvez aussi déguster le fameux nougat, le Tap, chocolat parfumé au marc de blanquette, ou la fricassée, plat en sauce à base de porc et haricots blancs ; Alet A proximité de Limoux, c’est un petit village bien sympathique avec ses maisons à chevrons moyenâgeuses, très bien restaurées. On se croirait replongé quelques siècles en arrière. Les vestiges de l’ancienne cathédrale, au bord de l’Aude, sont remplis de mystère. Le vieux pont contribue au charme du lieu. L’eau d’Alet est réputée soigner efficacement les maladies du tube digestif, intéressant après avoir dévoré un bon cassoulet, le plat régional.

Les gorges de Galamus

L’Agly a creusé une superbe gorge étroite. Le torrent tumulteux gronde dans les profondeurs. En descendant le sentier qui part du parking, on parcourt un itinéraire à l’ombre des broussailles, pour arriver à un ermitage créé au VI e siècle. Une incroyable grotte-chapelle abrite la statue de Saint Antoine et des dizaines d’ex-votos placés là par des pélerins qui ont retrouvé quelque chose, ou quelqu’un. La profondeur est vertigineuse et on se demande toujours pourquoi des hommes ont eu l’audace de construire dans ce lieu un tel édifice. En partant de Guillan, la route qui nous mène vers ces gorges passe par un autre site impressionnant : le défilé de la Pierre-de-lys, qui longe l’Aude. Un tunnel fut percé par le curé qui utilisa ses propres mains. Rien n’est décidément plat et banal dans cette région sauvage.

Carcassonne

La vue générale sur la cité médiévale est très impressionnante, avec ses 52 tours et ses doubles rangées de remparts, restaurés par le célèbre architecte Viollet-le-Duc, qui mourut – hélas –avant la fin des travaux. Deux incendies ont détruit la plupart des anciens documents. Mieux vaut avoir de bonnes chaussures de marche pour parcourir les anciennes ruelles. La première impression est assez décevante : on se croirait au Mont Saint Michel, rempli de tonnes de souvenirs plus hideux les uns que les autres, de supposés musées-arnaque. Ne vous laissez pas piéger. Prenez la visite conférence à 12€ qui vous fournira un maximum d’informations : un guide vous donne toutes les explications, une vidéo-conférence retrace le travail de Viollet-le-Duc. Vous apprenez tous les secrets des systèmes de défense de l’époque. Le château comtal était le lieu de résidence des seigneurs de Trencavel entre le Xe et le XIIe siècle. Les rois de France reprennent possession des lieux et fortifient les défenses, face à l’Espagne menaçante. C’est la ville médiévale la mieux conservée d’Europe, qu’il faut aussi admirer illuminée, le soir. Un spectacle inoubliable. Walt Disney y vint plusieurs fois pour dessiner le château de « la belle au bois dormant ». Un parking (payant – 5 € pour 6 heures) à la porte Narbonnaise permet d’abandonner le véhicule. Le site servit aussi de QG pendant la deuxième guerre mondiale. La basilique Saint Nazaire : l’ensemble est superbe, surtout les vitraux aux couleurs éclatantes, considérés comme les plus beaux du Midi de la France. Un vitrail m’a particulièrement étonnée : l’arbre généalogique du Christ à droite du chœur. Une belle Piéta , poignante de vérité, un beau gisant d’albâtre, un orgue du XVIe siècle, véritable joyau, une somptueuse chaire Empire sont d’autres bijoux de cet impressionnant écrin. La vue du bas à partir de la porte d’Aude est saisissante. Un beau musée du Moyen-âge, face à la porte Narbonnaise, présente la cité. Une vidéo de 15 min. nous donne un raccourci historique. Il faut compter une petite journée pour voir tout à l’aise, et déguster un cassoulet préparé à toutes les sauces, même avec un poisson. Bon appétit !

Le labyrinthe vert de Nébias

Ce petit village a aussi sa part de mystère. Par le sentier nature qui commence près de la mairie on arrive rapidement dans les profondeurs d’une forêt remplie de papillons de toutes les couleurs. La promenade verte est prévue durer 2h 30 à 3h mais j’ai heureusement pris un raccourci car j’y aurais passé la nuit. Un petit dépliant permet de voir le tracé prévu. En se dirigeant vers le labyrinthe je pensais trouver un traditionnel défilé de topiaires mais pas du tout. L’ensemble est saisissant et m’a rappelé, en plus petit, la petite Suisse du Mullerthal au Grand-Duché de Luxembourg. Ici la nature n’en fait qu’à sa tête. Vous vous frayez un chemin laborieux entre des tas de rochers de toutes les formes. Il n’y a parfois qu’un étroit passage et je trouve qu’on aurait dû prévoir au début du chemin un panonceau : « interdit aux personnes fortes » car c’est évident qu’elles sont condamnées ! J’ai à un moment sursauté d’horreur car je me trouvais à la hauteur d’un long serpent, j’ai espéré qu’il n’était pas venimeux. A part cet incident je garde un excellent souvenir de ce sentier nature, à condition de bien suivre les flèches. Nébias n’est qu’à quelques kilomètres de Quillan, sur la route vers Foix.

Le domaine de l’Espinet

Il s’agit d’une résidence d’exception sur un domaine préservé de 125 ha. Tout y est organisé J’ai eu la chance de découvrir un très beau site où j’ai séjourné durant tout mon périple. Il pour votre bien être. Un large choix de locations est prévu : de l’appartement à la villa standard ou luxe. J’ai testé la villa T3 Luxe, idéale pour les familles : 2 chambres de 2 lits avec supports Lattoflex plus un lit d’appoint supplémentaire, une salle de bain, une salle de douche et une toilette. Spacieux salon avec feu ouvert (insert), TV (possibilité de capter de nombreuses chaînes par ex. RTBF , BBC, Eurosport…,) kitchenette avec tout le confort nécessaire. Grande terrasse avec table + 5 sièges et 2 transatlantiques. Nécessaire de nettoyage à disposition et sèche-linge extérieur. En un mot : luxe, calme et volupté. L’architecture des villas est recherchée et elles sont distantes les unes des autres, ce qui permet de préserver le calme et l’intimité. Seul le pépiement des oiseaux vous réveille. La plupart des résidents en juin étaient des familles, souvent néerlandophones. La piscine extérieure avec terrasse, et la piscine intérieure chauffée, avec jacuzzi, sont le point principal de rendez-vous, avec le restaurant « le Brantalou » qui vous sert, le midi en pension complète, des plats très raffinés, et le soir en demi-pension sous forme de buffets variés. La terrasse du restaurant donne sur la piscine et le parc, et le personnel est stylé, très prévenant, particulièrement André, le responsable de salle, qui se dévoue sans compter. Le vin est compris dans le prix ! D’autres activités sportives sont possibles : billard, tennis, ping pong, beach volley, pétanque, salle de gym, basket, jeux pour enfants. Un étang avec étendue de sable et relax permet de vraiment s’imaginer à la plage. Pour allier détente et bien être, on peut aussi goûter aux joies du spa, du hammam, du solarium et aussi réserver des soins dans l’Institut de Beauté. Il y a aussi un parcours santé avec des exercices. Des soirées à thèmes, ballades à pied, films complètent le programme. Pour soulager les parents, les enfants sont pris en main pendant les activités. Votre véhicule peut être parqué en face du logement. Une boutique permet d’acheter quelques souvenirs. Les personnes qui désirent rester autonomes pour la nourriture peuvent se procurer chaque matin du pain frais (français comme nous disons !). Un magasin Champion vous accueille, même le dimanche matin, à quelques minutes du domaine. La plupart des logements appartiennent à des propriétaires privés et on peut toujours acquérir une résidence dans ce domaine attrayant. Le club est ouvert toute l’année, ce qui est assez rare. Il est situé à Quillan, le long de la D118. Ce lieu d’exception est idéal pour se ressourcer pleinement dans un cadre naturel, au pied des Pyrénées à une heure de route de Carcassonne. A partir du 3.07 jusqu’au 29.08, les locations se font à la semaine avec arrivée le vendredi, samedi ou dimanche. Le reste de l’année est libre avec un minimum de 3 nuits. Electricité incluse du 1.04 au 31.10. Ménage éventuel de départ payant. Certaines promotions sont possibles, par ex. 15 nuits payées, 21 nuits réservées. Des groupes réservent également et on peut vous y accueillir pour des fêtes, des séminaires… En hiver, des stations de ski proches vous permettent de vous lancer sur les pistes enneigées. Un accès illimité aux infrastructures n’est pas le moindre des atouts de ce lieu enchanteur. Des week-ends à thèmes : découverte, duo gourmand, escapade nature… sont envisageables. Un séjour dans ce petit paradis est hautement recommandable.

Partager
Claudine Clabots | 07.02.2010 | 3723 visites | 0Favoris |
3
photos associées
Mystères du pays cathareMystères du pays cathareMystères du pays cathare

info plusinfo plus

Pour toute information, consultez le site http://www.lespinet.com ou téléphonez au 32.3.2304650 – fax 32 3 2816492.

Pour les autres points cités plus hauts, quelques adresses intéressantes : http://www.limoux.fr -  pour l’Aude : http://www.audetourisme.com – le site du Conseil général de l’Aude : http://www.cg11.fr. Espace Béranger Saunière à Rennes-le-château : tél 00.33.468747268. Musée des automates à Limoux : Tél. 670390174. Autre site intéressant : http://www.aude-en-pyrenees.fr.
A partir de la Belgique il faut compter environ 1200 km. J’ai pris l’autoroute vers Cambrai, Reims, Troyes, Dijon, Lyon : c’est nettement plus calme que vers Metz – Nancy. Bonne route, et ne comptez pas trop sur les ballades vélo sur place, vu le niveau des dénivelés !

Atout France, 21 Avenue de la Toison d’Or, 1050 Bruxelles – Mme An Claeys.

Claudine Clabots – textes et photos ©

1
commentaires à ce récit de voyage
Souhaitez-vous faire un nouveau commentaire ? Cliquer ici
Claudine Clabots

Je trouve que votre récit est très réaliste : on s'y croirait. En plus vous donnez de bonnes adresses qui peuvent nous aider pour découvrir cette région que vous rendez attrayante. Merci pour ce beau texte. fanavoyage. ”

Claudine Clabots | 12.03.2010 11h48

Créer un compte

Aujourd’hui voyageur,
demain rédacteur...

Une sélection de 3 articles sera mise en avant chaque mois

Créer un compte
Envoi d'un site thématique

Thématiques : farfouillez avec nous !

Si vous connaissez l'adresse d'une "pépite du net", n'hésitez pas à la partager avec nous !

Envoi d'un site thématique
Envoi d'un site utile

Développons ensemble l'annuaire des sites utiles

Vous connaissez un site utile pour les voyageurs ? Indexez-le dans notre annuaire.

Envoi d'un site utile