Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père Noël

Groenland
Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père Noël

glaces
groenland
icebergs
père noël
uummannaq
Partager
Jean Saint Martin | 21.11.2003 | 5877 visites | 0Favoris |
Jean Saint Martin

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlC'est une île du bout du monde ... où plutôt d'un autre monde, celui du Grand Nord avec ses mers parsemées d'icebergs illuminés par le soleil de minuit en été et avec sa banquise, ses longues nuits polaires et ses aurores boréales en hiver. Bienvenue à Uummannaq, une île située sur la côte Ouest du Groenland à près de 600 km au nord du Cercle Polaire Arctique. Quelques 2500 habitants, digne descendants du peuple Inuit, vivent ici dans ce village blotti au pied d'un imposant piton rocheux. Mais à l'écart du village, habite dans une petite cabane, le personnage le plus illustre d'Uummannaq ... je veux parler de celui qui a hanté nos rêves d'enfants : le Père Noël.

Une balade entre rêve et découverte

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlL’excursion est devenue presque incontournable lorsqu’on fait escale sur cette petite île. Le but de cette randonnée ? Une visite à la cabane du Père Noël … car vous ne le saviez peut-être pas, le Père Noël est bien originaire du Groenland et ceci n’est pas un conte, c’est même officiel ! En effet, le très sérieux 40ème Congrès mondial des Pères Noël réuni cet été à Copenhague a remis les choses à leur juste place. Le président Kurt Flemming l’a clamé haut et fort, la décision des 130 Pères Noël venus de douze pays est sans appel, le lieu de résidence du fameux Père Noël est bien le <i>Kalaallit Nunaat</i> (Groenland). Avouons que c’est un véritable camouflet pour les Finlandais de Rovaniemi qui depuis quelques années, à grands renforts d’attractions enfantines, s’étaient appropriés le monopole de Santa Claus. Quant à nous, tout juste débarqué du bateau et après avoir rapidement traversé les routes pentues du village, nous voilà au milieu d’un univers minéral composé de roches de gneiss rose. En toile de fond, il y a l’impressionnante montagne qui domine de ses 1175 mètres l’ensemble de l’île. Sa forme évoquant un cœur est à l’origine du nom d’<i>Uummannaq</i> (« en forme de cœur », en Kalallissut, la langue groenlandaise).

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlL’air est vivifiant, le parcours accidenté et les paysages sublimes. L’horizon est barré par les montagnes basaltiques de la péninsule de Nussuaq dont les flancs sont recouverts de glaciers. Quant aux eaux sombres de la large baie, elles transportent au gré des courants des centaines d’icebergs. Plus que quelques dizaines de mètres avant d’arriver près d’une modeste cabane : un mur en pierre et des panneaux en bois peints en vert. Pas de guirlandes ni paillettes, aucun marchand de souvenirs mais une atmosphère de simplicité qui convient tout à fait à l’image du mythique Père Noël. La porte de la maisonnette est malheureusement fermée et dans les alentours aucune silhouette du célèbre personnage n’est visible ? Le Père Noël est, paraît-il, très occupé … même en été ! Sommes nous déçus ? Pas vraiment, car l’intérêt de la balade réside surtout dans la découverte de la nature arctique : paysage et flore … car cela peut surprendre, mais la flore arctique est abondante en été comme si, contrariée par le long hiver, elle se rattrapait dès la neige fondue. Certes, il n’y a pas de sapins ni d’arbres sous ces latitudes, mais une multitude de plantes ! A l’abri du vent protégés par les rochers, poussent une herbe d’un vert soutenu (Groenland : pays vert), des boules cotonneuses de linaigrettes, quelques champignons et le fameux thé groenlandais (ou du Labrador) ; mais aussi des fleurs multicolores : clochettes bleues par-ci, pétales blancs ou jaunes par-là sans oublier les reflets mauves des épilobes, la fleur emblème du pays.

Le village, histoire et traditions

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlDe la couleur, on en retrouve également dans le village d’Uummannaq avec les teintes chatoyantes des maisons aux murs de bois peints en jaune, rouge, bleu ou vert. La plupart des habitations sont construites à flanc de collines et sont entourées de balcon-terrasses et d’escaliers de bois. Près du port, un grand entrepôt appelé « maison des graisses » témoigne du passé de station baleinière installée dans l’île par les colons Danois dès 1860. C’est ici que l’on dépeçait les baleines très nombreuses dans les eaux de la région. De l’autre côté de la route, sur la place qui ressemble à un champ tellement l’herbe est dense, on observe avec curiosité quelques anciennes maisons en tourbe aux toits recouverts, eux aussi, d’herbe. Prés de là, une belle demeure coloniale (1880) entourée d’une barrière blanche était destinée autrefois au logement du responsable danois du commerce Royal ; ensuite elle fut transformée en dispensaire et de nos jours elle abrite le Musée local. Une visite instructive sur l’histoire de la région. On apprend tout sur l’exploitation des carrières de minerai de plomb et de zinc (abandonnées depuis 1990) et surtout sur l’histoire des momies retrouvées dans la commune à Quilakitsoq. Découvertes en 1972, ces momies de femmes et d’enfants, pourtant vieilles d’environ 5 siècles, étaient en parfaite état de conservation ; elles sont désormais exposées au Musée National de la capitale à Nuuk. A l’extérieur du Musée, on peut voir un kayak traditionnel avec ses harpons et aussi un umiak : une embarcation plus grande (armature en bois et coque en peaux de phoques) qui permettait de transporter les femmes et les enfants. La sympathique gardienne du Musée nous propose gentiment une visite de l’église du village : une fierté pour les habitants d’Uummannaq, c’est la seule église du Groenland bâtie en pierre (1935). Les murs sont en granit sombre mais la décoration intérieure est chaleureuse, un détail attire notre regard, l’imposante rangée de radiateurs … Ils sont nécessaire pour les offices, l’hiver, notamment pour la messe de Noël où les fidèles de confession luthérienne se rendent en grand nombre. Pour cette occasion, il est toujours de coutume de revêtir la tenue traditionnelle, celle que les grands-parents offrent à leurs petits-enfants ( les astucieux groenlandais l’agrandissent au fil des années ! ). Imaginez, petits et grands parés de superbes tuniques à dominante rouge composées de perles colorées et d’un pantalon en phoque aux bordures tressées. Certains préfèrent porter des anoraks à la coupe plus moderne mais tous ont aux pieds les incontournables kamik, des bottes fourrées en peau de chien … c’est très chaud, je confirme après les avoir essayées !

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlKelly, un ami groenlandais, me raconte avec beaucoup de détails cette cérémonie de Noël avec une église qui résonne de mélodieux cantiques, chantés par la chorale de la paroisse … par contre, il regrette les Noël de son enfance où les 24 décembre, les enfants munis de bougies allaient de maison en maison souhaiter une bonne fête aux personnes âgées du village. Et puis, il y avait toutes ces réunions de famille et d’amis du 24 décembre au 6 janvier, chants de Noël, danses, cadeaux et gâteaux … Bien sûr, à Uummannaq, on célèbre toujours l’événement, le sapin est importé du Danemark et la soirée est parfois un peu trop arrosée ! Pour les illuminations, les habitants de l’île sont chanceux, malgré la pénible nuit polaire, le ciel est parfois embrasé par les féeriques aurores boréales … et cela surpasse de loin toutes nos guirlandes électriques !

Chiens, traîneaux et banquise

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlMême si les Groenlandais des années 2000 vivent dans de confortables maisons on ne peut plus modernes … ils n’oublient pas les traditions de leurs ancêtres Eskimaux : la chasse et la pêche aux phoques. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder autour des maisons d’Uummannaq, les traîneaux traditionnels en bois sont empilés l’été … au côté de robustes chiens groenlandais, à demi-somnolents pendant cette saison . Difficile de connaître avec précision le nombre de chiens dans la commune, il y en aurait autour de 5000 … pour 2500 habitants ! Pour les uns, la pêche est un vrai métier (principale ressource de la région ) pour les autres c’est un loisir … avec les longues parties de pêche ou de chasse sur la banquise en hiver.

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlUne saison où Uummannaq perd son statut d’île, la glace fige tout, la mer et les icebergs. Certains habitants reconnaissent qu’il est finalement plus facile de se déplacer sur la banquise que sur une mer et dans ces contrées polaires, en hiver, on trace de véritables pistes sur la glace ; ainsi en traîneaux à chiens, en motos-neige ou encore en puissants 4x4 … les hameaux isolés semblent plus proche l’hiver que l’été ! En mars, c’est une drôle de compétition qui se déroule sur la banquise autour du village : La Drambuie World Ice Championship. Le tournoi de golf le plus septentrional de la planète, un « green », pardon ! un « white » de 18 trous tracé sur la banquise pour le plus grand bonheur des compétiteurs venus du monde entier. Des « put » et des « swing » par –15° sur un terrain éphémère qui laissent des souvenirs impérissables aux golfeurs. Enfin, un détail qui a son importance, les balles utilisées ne sont bien entendu, pas blanches … mais oranges fluo, plus repérables dans ce grand blanc !

Au fil de l’eau, des icebergs pour une féerie

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlPour l’instant, nous sommes toujours en juillet et le temps de l’escale touche à sa fin. Un zodiac nous ramène au bateau en se faufilant entre les blocs de glace qui trônent au milieu du port. Car les courants du grandiose fjord d’Uummannaq charrient de monstrueux icebergs vêlant du glacier Qarajaq ; issue de la Calotte glaciaire la langue de glace progresse à une vitesse phénoménale (7,2 km par an !) avant de se disloquer dans la mer. Des montagnes de glace qui s’avèrent parfois très dangereuses lors des périodes de tempêtes ou de redoux brutal : les Groenlandais se méfient avec juste raison du basculement des icebergs. La déferlante qu’ils provoquent alors s’apparente à un véritable raz de marée emportant tout sur son passage, embarcations et pêcheurs ! Un tel événement s’est produit ici, sous l’œil et le viseur d’un vidéaste d’Uummannaq : des images impressionnantes qui ont fait le tour du monde des télés. Quelques manœuvres délicates effectuées par le Commandant afin de se frayer un chemin dans cet univers glacé et le bateau démarre. Une allure ralentie qui nous laisse tout loisir pour admirer le panorama. Par instant le silence arctique est cependant déchiré par quelques cris de pétrels fulmar ou par les aboiements lointains des chiens du village. Peu à peu, s’éloigne de notre vue la silhouette en forme de cœur de la montagne de l’île, majestueusement coiffée maintenant par une fine couronne de nuages. Finalement il n’aura manqué lors de cette escale qu’un généreux soleil … mais ce ne sera que partie remise, nous aurons rendez-vous avec lui le lendemain soir à Ilulissat, et pas à n’importe quelle heure, précisément à minuit.

Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlDes dizaines d’icebergs sont autour de nous, là sur la droite, en voici un percé en son centre et dont le sommet forme une arche. Somptueux ! Partout ce ne sont que de fascinantes sculptures de glace à la transparence magique, une palette infinie de bleus et des reflets envoûtants à la surface de l’eau … Totalement absorbé par ces moments de contemplations, je n’entends même plus les moteurs du bateau, seuls me parviennent les bruits étouffés de la coque glissant sur ces eaux glacées. Sur le pont-avant, tous les passagers sont debout, émerveillés par la beauté du panorama, les yeux pétillants de bonheur … comme des enfants découvrant leurs cadeaux au pied du sapin de Noël.

Partager
Jean Saint Martin | 21.11.2003 | 5877 visites | 0Favoris |
9
photos associées
Groenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père NoëlGroenland : Uummannaq, pays des glaces… et du père Noël

info plusinfo plus

Se rendre au Groenland (Côte Ouest) : l’Aéroport International de Kangerlussuaq est desservi via Copenhague ou Keflavik (Islande).
Ensuite, correspondance pour Qaarsut via Ilulissat, puis 10 minutes d’hélicoptère pour arriver à Uummannaq.
C’est long et cher … 1634 Euro (prix moy.A/R depuis Paris, cet hiver).
L’été, l’île d’Uummannaq est accessible par les liaisons maritimes régulières de l’Arctic Umiaq Line ; le village est aussi une escale privilégiée des Croisières organisées en baie de Disko.

Les paysages de la région d’Uummannaq et de la péninsule de Nussuaq sont parmi les plus beaux du Groenland : montagnes (2000 m), glaciers et fjords encombrés d’icebergs géants … le véritable Grand Nord ! (70°40’ Nord).
L’île d’Uummannaq est minuscule (12 km2) mais la superficie de la commune est démesurée (93 000 km2). Elle compte 7 hameaux isolés, toute la population est très attachée à la chasse et à la pêche : phoques, flétans, morues, crevettes … et baleines !
Le soleil de minuit est visible (si le ciel est dégagé) du 15 mai au 28 juillet.
La pénombre polaire dure du 20 novembre au 24 janvier environ.
Les températures moyennes : 7° en été, -20° en janvier.

Visites, excursions et séjour :
En été, un paradis pour les randonneurs … petite ombre au tableau : les tourbières très spongieuses, la météo parfois capricieuse, les moustiques. Prudence avec les chiens attachés, l’été, en périphérie des hameaux … leurs chaînes sont parfois étonnamment longues !
La randonnée vers la cabane du Père Noël : environ 3 h A/R, facile.
Balades en bateau au milieu des icebergs et vers les villages isolés..
A visiter, le Musée (mars à août) : copies de vêtements des momies, compte rendu des expéditions en 1930 sur l’inlandsis d’Alfred Wegener, expo de kayaks et d’équipements de chasseurs … le tout avec des traductions en français !
En hiver (ou plutôt au printemps), un paradis pour le traîneau à chiens …en mars/avril, les journées sont déjà longues et souvent ensoleillées, balades vers les hameaux à travers des paysages grandioses figés par la glace. Pêche au trou sur la banquise.
Hébergements : un Hôtel (40 ch.), Auberge de Jeunesse, B&B et camping (en été).
Pour tous renseignements : Uummannaq Tourist Office :
web : http://www.greenland-guide.gl/uummannaq-tourist/default.htm
Ou dans les Agences de Voyages Spécialisées.

Tournoi de golf sur la banquise : La 5ème édition  du World Ice Championship aura lieu en 2004 du 25 au 30.
Sur le net : http://www.golfonice.com

Pour écrire au Père Noël : le courrier est centralisé à la poste de Nuuk.
SANTA CLAUS
Box 509 DK-3900 NUUK 
GREENLAND   DANEMARK

0
commentaires à ce reportage
Souhaitez-vous faire un nouveau commentaire ? Cliquer ici
Créer un compte

Aujourd’hui voyageur,
demain rédacteur...

Une sélection de 3 articles sera mise en avant chaque mois

Créer un compte
Envoi d'un site thématique

Thématiques : farfouillez avec nous !

Si vous connaissez l'adresse d'une "pépite du net", n'hésitez pas à la partager avec nous !

Envoi d'un site thématique
Envoi d'un site utile

Développons ensemble l'annuaire des sites utiles

Vous connaissez un site utile pour les voyageurs ? Indexez-le dans notre annuaire.

Envoi d'un site utile